Mai 2020


Ensemble
L’épidémie du covid-19 n’a pas épargné notre ville. A l’hôpital, en ville, dans les Ehpad, des dizaines de nos concitoyens en ont été les victimes. Nous témoignons notre sympathie à leurs proches. Nous saluons aussi la forte mobilisation des soignants, des aidants, des agents publics et de tous ceux qui ont fait en sorte qu’Évreux puisse continuer de vivre, que l’on y trouve de quoi manger, que les poubelles soient vidées, que les rues soient propres, que les situations sociales les plus difficiles soient prises en charge. Grâce à eux, l’essentiel a tenu.
Cette épidémie n’a pas que des conséquences sanitaires. Elle révèle également nos fragilités institutionnelles, économiques et sociales. Évreux n’est pas épargnée, elle qui compte près d’un quart de sa population contrainte de vivre aux limites du seuil de pauvreté, elle aussi dont le commerce local déjà fragile souffre particulièrement du confinement. Des choix budgétaires courageux devront être faits pour les soutenir et vous pourrez compter sur nous pour trouver les consensus nécessaires au sein du Conseil municipal.
Après cette crise, notre ville doit apprendre à se construire sur de nouvelles bases. D’abord la transparence. Parce qu’on ne peut, en démocratie, rassembler vraiment, ni faire bloc face à l’exceptionnel d’une crise, sans cette transparence. Ce peut être celle qui convient aujourd’hui à propos des matériels qui manquent ou qui ont manqués, de la situation dans les Ehpad, des conditions de scolarisation de notre jeunesse, des difficultés des associations de solidarité et de l’image qu’elles projettent de situations sociales qui peuvent être catastrophiques. C’est aussi la transparence qui devra présider aux déclinaisons locales d’une véritable refondation écologique, sociale, économique et démocratique. Le « monde d’après » dépend de nous. Construisons-le ensemble.

Timour VEYRI, pour “Évreux Ensemble”

Tout d’abord je tiens à assurer toutes les familles endeuillées par le Covid-19 de toute ma sympathie et mon soutien. Je remercie tous ceux qui participent, avec abnégation et courage, à la lutte contre cette pandémie, personnel soignant mais aussi particuliers qui débordent d’ingéniosité pour pallier les carences étatiques.
Je veux aussi dire toute ma colère face à ces élites qui ont toujours raillé les positions du RN et qui, trop tard, s’y rallient. La désindustrialisation résultant d’une inflation normative qui pousse les entrepreneurs à s’expatrier, l’effacement des frontières qui ne permet plus de contrôler les flux, l’ultra libéralisme qui veut transformer les services publics en entreprises rentables, la centralisation qui bride les élus locaux dans leur volonté de répondre aux besoins de leur population, montrent leurs effroyables limites : nous n’avons plus la maîtrise de l’approvisionnement en biens stratégiques (masques, blouses, médicaments); nous avons tardé à fermer les frontières malgré les exhortations du RN; les ARS bloquent toutes les décisions locales; au 20 avril, les tests sérologiques français sont bloqués par des normes ubuesques alors qu’ils sont opérationnels à l’étranger; l’Europe fraternelle n’est plus qu’une chimère.
Donnons aux maires les outils pour gérer au mieux cette crise sanitaire. Affranchissons-les de la tutelle pesante d’un Etat dépassé préférant la rentabilité à la sécurité. Faisons confiance à leur connaissance du terrain local.

Emmanuel Camoin Rassemblement National

La solidarité nationale et communale
Alors que notre pays traverse une période inédite mettant à rude épreuve tous nos compatriotes, l’heure est à l’unité face au virus covid 19 et non à la politique partisane.
C’est également vrai sur le plan local car toutes les communes et intercommunalités, à travers notamment les agents, assurent du mieux possible la continuité du service public. Dans une ville de notre taille, c’est d’autant plus vrai encore.
L’heure est donc au rassemblement et il convient de saluer toutes celles et ceux qui, d’une manière ou d’une autre à Évreux, apportent leur contribution à la solidarité. N’oublions pas tous ces Ebroïciens qui de façon inégale, au regard de leur situation sociale, respectent le confinement souvent dans des conditions peu faciles.
Tous à notre place respective, nous contribuons à remporter cette lutte face à un virus qui a déjà fait plus de 21 000 victimes en France.
Restons unis car le covid 19 se moque des majorités, des oppositions, des modestes ou des puissants. Le covid 19 frappe encore et encore.
Toute notre attention porte sur cette crise sanitaire du confinement jusqu’à la mise en place du déconfinement. Il convient d’adresser un salut républicain aux soignants et tous les personnels des hôpitaux et des EHPAD, aux médecins et infirmières libéraux.

Ludovic Bourrelier
Président du groupe “rassembler les Ebroïciens”

La Municipalité n’est pas tenue pour responsable des écrits de la tribune du groupe de l’opposition. Ils n’engagent que leurs auteurs. 
En application des articles L2121-27-1 du code général des collectivités territoriales et 32 du règlement intérieur du conseil municipal, le bulletin d’information de la Ville, et, de fait, la tribune doit porter sur “les réalisations et la gestion du conseil municipal ” et ne doit pas comporter d’attaques ou d’imputations personnelles. La Ville d’Évreux se réserve donc le droit de porter plainte pour diffamation ou non respect de la loi. 

Restons en contact

Inscrivez-vous à la lettre d’information

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.