Mars 2021


Pour un retour du débat démocratique et de la concertation à Evreux

En ce début d’année 2021, des dossiers structurants pour notre ville et notre agglomération sont soumis au Conseil Municipal et au Conseil Communautaire pour délibération. Ils engagent nos collectivités pour les décennies à venir, et mobilisent des budgets de plusieurs dizaines de millions d’euros. Compte tenu des montants en jeu et des répercussions de ces projets sur la vie des habitants, le passage en force n’est pas la solution.

Pourtant, c’est la méthode qu’a décidé d’employer la majorité : le dossier du déménagement du conservatoire dans les anciens locaux inadaptés de l’institution Notre-Dame n’a pas été suffisamment travaillé avec les acteurs de terrains et avec les élus (et l’incertitude quant au devenir du Cloitre des Capucins demeure…), nos questions sur l’avenir budgétaire du Golf d’Evreux restent malheureusement sans réponse alors qu’il retourne dans le giron communal suite au rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur sa gestion, le projet de nouvelle piscine ne répond ni aux demandes des associations sportives ni au besoins que tentent de faire entendre les citoyens.

Nous continuerons à poser les questions qui nous semblent légitimes. Pas pour bloquer ou pour ralentir, mais pour améliorer les projets qui nous sont soumis dans l’urgence, pour redire que la mobilisation de l’argent des contribuables est une affaire sérieuse.

Le groupe « Evreux Avance », avec Guillaume ROUGER et Isabelle COLLIN

POUR UNE COP26 LOCALE, ÉCOLOGIQUE ET SOCIALE !

La crise sanitaire perdure, affecte nos vies et aggrave la crise économique et sociale. Plus que jamais, il faut donc pallier aux urgences sociales comme nous l’évoquions dans la tribune municipale du mois dernier. Dans le même temps, il faut également préparer l’avenir.

Faire d’Evreux une « ville verte » serait une chance pour permettre aux Ébroïciens de se projeter dans l’avenir. C’est la création de métiers verts ; c’est plus d’économie pour les familles ; c’est l’appui à une économie circulaire ; ce sont de nouveaux modes de déplacements, plus fluides et plus doux ; c’est le soutien à l’agriculture et l’amélioration de notre alimentation.

Ce serait enfin une attractivité retrouvée dans une ville qui a perdu 3000 habitants depuis l’arrivée aux responsabilité de M. Lefrand et qui a tant besoin de retrouver la confiance en l’avenir qu’elle mérite.

C’est pourquoi, nous proposons la mise en place d’une véritable COP26 territoriale, écologique et sociale avec l’ensemble des Ébroïciens. Aujourd’hui, le Plan pour le Climat de l’agglomération a été rédigé en catimini avec deux ans de retard. Ce n’est pas la bonne méthode. Au delà des postures de la campagne électorale, c’est en début de mandat qu’il faut mettre autour de la table tous les acteurs économiques, associatifs et institutionnels.
C’est maintenant qu’il faut pour préparer les objectifs concrets et opérationnels de la décennie ! Cette COP26 permettrait également de recenser, agréger, soutenir et faire connaître les initiatives individuelles et collectives, institutionnelles ou privées, et de partager les bonnes pratiques. Notre ville a tant besoin d’optimisme, d’avenir et de projets. Ensemble, poussons la ville à agir. Ici et maintenant !

Timour VEYRI, pour EVREUX ENSEMBLE

La Municipalité n’est pas tenue pour responsable des écrits de la tribune du groupe de l’opposition. Ils n’engagent que leurs auteurs. 
En application des articles L2121-27-1 du code général des collectivités territoriales et 32 du règlement intérieur du conseil municipal, le bulletin d’information de la Ville, et, de fait, la tribune doit porter sur “les réalisations et la gestion du conseil municipal ” et ne doit pas comporter d’attaques ou d’imputations personnelles. La Ville d’Évreux se réserve donc le droit de porter plainte pour diffamation ou non respect de la loi. 

Restons en contact

Inscrivez-vous à la lettre d’information

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.