La 7ème édition du Festival Un sacre du printemps se tiendra du 15 au 24 mars à Évreux.

Cette édition sera à nouveau marquée du sceau de la diversité, celles des genres : musique instrumentale, vocale ou pour instrument soliste, celle des styles : musique ancienne, romantique, moderne ou contemporaine et celle des lieux : médiathèque, églises, auditoriums.

Une fois n’est pas coutume, la musique romantique celle de l’immense Serguei Rachmaninov et de son illustre prédécesseur Beethoven sera à l’honneur avec deux concerts qui leur seront consacrés. Vous serez conviés à d’étonnantes rencontres sonores comme celle de l’euphonium et de l’accordéon, de la viole de gambe et du violon ou à des découvertes comme la version dynamique et percussive de Carmina Burana et serez invités à fêter avec nous l’anniversaire de Johann Sebastian Bach !

Plus d’informations sur unsacreduprintemps.fr

 


  • Vendredi 15 mars, à 21h, à  Médiathèque Rolland-Plaisance : Musir for Two, Duo Coloquintes : Alice Julien Laferrière violon, Mathilde Vialle viole de gambe.
    Le Duo Coloquintes puise dans le répertoire virtuose des virginalistes anglais, et propose des transcriptions inédites de ce répertoire initialement écrit pour clavier.
    Le concert sera précédé d’un mini concert pédagogique donné à la médiathèque et destiné aux enfants.

 

  • Samedi 15 mars, à 20h, à l’église Saint-Taurin d’Évreux : Rachmaninov en trio, par Tatsiana Zakharava-Dahan piano, Hélène Bordeaux violon, Florent Audibert violoncelle
    Ce concert est entièrement consacré à la musique de Sergueï Rachmaninov, l’un des derniers grands représentants du romantisme dans la musique classique russe.

 

  • Dimanche 17 mars, à 15, à à l’église Saint-Taurin d’Évreux : Récital Beethoven / Debussy, par Guilhem Fabre piano
    Formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris puis à l’Académie de Moscou, il ne cesse de voir sa pratique musicale comme un voyage.

 

  • Jeudi 21 mars, à 18h, au Conseil Départemental – salle des conférences : « Bon anniversaire, Jean-Sébastien ! », présentation de Bruno Boterf, avec Alice Julien-Laferrière violon
    La soirée sera dédiée à Jean Sébastien Bach. Après un accueil digne du Café Zimmermann de Leipzig et un dialogue entre Bruno Boterf et le violon d’Alice Julien – Laferrière, nous vous proposerons la projection d’un film consacré au Kantor de Leipzig.

 

  • Vendredi 22 mars, à 20h, au Lycée Aristide Briand – salle de conférences : , avec Christophe Girard accordéon, Anthony Caillet euphonium
    Ces deux artistes nous proposent un programme insolite fait de transcriptions et d’œuvres originales écrites pour le duo.

 

  • Samedi 23 mars, à 20h, au Lycée Aristide Briand – salle de conférences : On est mort, il est temps qu’on rigole !, par Vincent Bouchot baryton, Denis Chouillet piano
    Ce programme, dont le titre est emprunté à Boris Vian (“On n’est pas là pour se faire engueuler”) se propose de dérouler en chansons françaises, plus rarement en mélodies classiques voire contemporaines.

 

  • Dimanche 24 mars, à 17h, à l’église Saint-Michel à Évreux : Carl Orff « Carmina Burana »
    Carmina Burana signifie « Chants de Beuern » du nom d’un manuscrit découvert en l’abbaye de Benediktbeuern : le codex burana. Toutefois lorsque l’on évoque le titre de Carmina Burana on ne peut éviter l’incontournable, l’œuvre éponyme de Carl Orff qui semble être la seule ayant eu l’honneur de porter ce titre. On ne peut non plus occulter la mauvaise image associée à cette œuvre et la réutilisation politique qui en a été faite par le 3ème Reich et le mouvement nazi. Notre projet ne vise pas à justifier ou à entrer dans une quelconque polémique car la pièce de Orff existe et possède des qualités musicales qui à elles seules méritent que l’œuvre soit reconnue.

 

 

Restons en contact

Inscrivez-vous à la lettre d’information

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.