Du 21 septembre au 31 décembre 2019, le musée d’Évreux propose un focus sur l’œuvre photographique de Man Ray (Philadelphie, 1980 – Paris, 1976) à travers la présentation de cinq précieuses Rayographies.
La plus ancienne, datée de 1924, provient des collections du musée (legs Blot, 1994). Quatre tirages datés de 1927, 1959 et 1968 nous ont été confiés par l’association internationale Man Ray.

Man Ray, qui découvre l’œuvre révolutionnaire de Marcel Duchamp à New York en 1913, devient un acteur majeur de la scène artistique parisienne dès le début des années 1920. C’est le début d’une intense période créatrice au sein des mouvements de l’avant-garde. Auteur d’une œuvre polymorphe (peintures, photographies, objets, assemblages, films, …), il expérimente une photographie créative à travers notamment la mise au point du Rayogramme en 1922 à propos duquel il écrit :

 » Le photogramme transfigure les objets du quotidien, en donne des formes spectrales. Il provoque chez le public en perte de repères un effet de mystère, le lecteur cherchant à identifier un référent.
La provocation de cette nature morte moderne joue sur l’équilibre des formes entre elles (droites/courbes, noirs/blancs, géométriques/non géométrique, …) suggérant l’intemporalité, la légèreté, l’envol. L’étrangeté des effets de matières (volumétrie un peu écrasée, saturation lumineuse dématérialisant les substances) suscite une sorte de rêverie poétique.  »

Man Ray, Autoportrait, 1963, Acte Sud, 1998

 

Entrée gratuite

Restons en contact

Inscrivez-vous à la lettre d’information pour resté informé(e) de notre actualité

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.