batisseur de cathédrale avec fond des plan de 2 sculptures

Parcours de sculptures, déambulation curieuse
du 4 avril au 20 septembre 2020

Lancé en 2012, Parcours de Sculptures s’apprête à dévoile sa 4e édition sur le thème de la monumentalité et de la couleur. L’association Le Hangar proposera, à partir du 4 avril et jusqu’au 20 septembre 2020, une balade d’1,5km entre la place Sepmanville et la gare SNCF.

Le pas alerte, le regard levé sur la ville qui nous entoure, une déambulation curieuse jalonnée d’installations, de créations in situ et de sculptures pérennes, voici le concept de Parcours de Sculptures. « Le regard des Ébroïciens a évolué, estime Julie Borel, responsable artistique du Hangar. Le projet s’ancre aussi dans le territoire normand. Ces dernières années, la Ville a acheté plusieurs œuvres : « Nomade » et « Mémoire d’arbre » de William Noblet, « Le bâtisseur de cathédrale I » de Cyrille André, « Eole » de Catherine Baas et « Module Alpha » d’Ulysse Lacoste. Les Ebroïciens se sont appropriés ces sculptures monumentales. « Le bâtisseur de cathédrale I » est devenu pour beaucoup « Le penseur de la place Mandle. » Sur demande, le Hangar assure des visites accompagnées pour les scolaires, de la maternelle au lycée ; mais aussi pour les entreprises et les personnes en situation de handicap.

Trois artistes invités

Plan du parcours de sculptures dans Evreux

Parcours de sculptures pousse les murs. Ainsi, une exposition photographique des œuvres exposées à Évreux sera présentée dans la gare de Caen.

L’artiste vernonnaise Elodie Boutry proposera deux installations colorées et alambiquées dans la capitale de l’Eure, la première sur la promenade Robert-de-Flocques et dans le hall de la gare SNCF de Vernon. Gare SNCF encore mais à Évreux où elle y exposera plusieurs œuvres.

Artiste argentin, Pedro Marzorati présentera deux installations spectaculaires et engagées, place Sepmanville et une autre, double, au Miroir d’Eau et promenade du Docteur-Lerat.

Enfin, Cyrille André effectuera une intervention rêveuse et massive (oxymore ?) dans le jardin botanique.

Restons en contact

Inscrivez-vous à la lettre d’information

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.