La 6ème édition du Festival, Un sacre du printemps se tiendra du 18 au 26 mars à Évreux.

L’édition 2023 du festival se déploie sur deux semaines et vous propose une programmation électrique, allant du répertoire classique (Bach, Beethoven) à la musique étonnante de Moondog en passant par de grandes œuvres du répertoire (Offrande musicale de Bach, Miserere d’Allegri) ou la musique vocale traditionnelle bretonne.

Plus d’informations sur unsacreduprintemps.fr

 

  • Samedi 18 mars, 20h, Église Saint-Taurin Récital de Ienissei et Nikita Ramic piano à 4 mainsVisuel Récital de Lenissei et Nikita Ramic piano à 4 mains

    • Ludwig Van Beethoven, Symphonie Pastorale (transcription pour piano à 4 mains de Czerny)
    • Igor Stravinsky, Le Sacre du printemps (version originale pour piano à 4 mains)

Deux frères charismatiques au talent hors du commun se partagent le clavier pour transporter le public vers des sommets de poésie.
Ces deux artistes ont débuté l’étude du piano à l’oreille et se distinguent dans le monde musical par leur élégance et leur virtuosité.
Bercés aux sons du cymbalum et des trompettes tziganes, ces fulgurants musiciens ont trouvé leur propre voie dans la plus pure tradition du piano russe. Dotés d’immenses moyens pianistiques, leur extraordinaire virtuosité fait sensation.

  • Visuel Chœur de chambre de Rouen direction Frédéric Pineau

    Dimanche 19 mars, 14h, Eglise Saint-Taurin Chœur de chambre de Rouen direction Frédéric Pineau

Dans son nouveau programme intitulé “Lux” le Chœur de Chambre de Rouen et son directeur musical Frédéric Pineau, réalisent un voyage intemporel et sans frontière au cœur des musiques chorales qui évoquent la lumière sous toutes ses formes. D’une nuit étoilée à la lumière divine en passant par le recueillement dans l’ombre, par l’énergie du feu et par le crépuscule de la nature qui s’endort ; c’est un véritable parcours sensoriel qui vous est proposé pour ce nouveau programme plein de surprises…

  • Mardi 21 mars, 20h, Médiathèque Rolland Plaisance Ensemble Hippocampe : Philippe Couvert violon, Christine Jard traverso baroque, Dominique Dujardin violoncelle baroque, Yannick Varlet clavecin

Johann Sebastian Bach, L’Offrande musicale

Le roi Frédéric II de Prusse était un passionné de musique, bon flûtiste et compositeur amateur de valeur. Le 7 mai 1747, il reçoit Jean-Sébastien Bach qui était venu voir son fils Carl Philipp Emanuel (Kapellmeister à la cour du souverain). Le compositeur est accompagné d’un de ses autres fils, Wilhelm Friedmann Bach. Frédéric II lui fait essayer ses nombreux instruments à claviers ; clavecins, et les nouveaux piano-fortes Silbermann, que le roi possède en une quinzaine d’exemplaires. Au cours de la soirée, le roi soumet alors un thème de son invention à Bach, lui proposant d’improviser et développer un discours musical à partir de ce « thème royal »…

  • Samedi 25 mars, 20h, Lycée Aristide Briand, salle de conférences Musique traditionnelle bretonne / Chants à 2 voix

Visuel Annie Ebrel-Marie BerardyAnnie Ebrel / Marie Berardy
Chant traditionnel à deux voix, chants à danser

Pour la première fois à Evreux, la voix magique d’Annie Ebrel, grande chanteuse de Bretagne, va s’élever. Avec également la jeune Marie Berardy, ce concert a capella vous entrainera dans le monde émouvant du chant breton et en breton.
Mélodies du Barzaz Breizh,
gwerzioù et sonioù, Kan ha Diskan

Ce concert sera précédé d’une restitution du travail effectué avec des élèves de l’école Joliot Curie.

  • Dimanche 26 mars, 14h30, Chœur Ars Viva direction Bruno Boterf Groupe d’élèves du collège de Navarre, classe de Sandrine Jouffroy

      La naissance de la polyphonie Un concert original qui adoptera la forme d’une présentation de Bruno Boterf illustrée musicalement. (concert gratuit)
  • Dimanche 26 mars, 16h, Eglise de Navarre Mickaël Durand et Gaëlle Coulon orgue, organetto et voix NikolaVisuel Mickaël Durand et Gaëlle Coulon orgue, organetto et voix Krbanjevic, percussions

Moondog, De nouvelles couleurs pour un vieil instrument
L’orgue à tuyau revisité par Moondog, l’étonnant viking de la 6ème avenue de New York

Au début de sa carrière, Moondog est un musicien de jazz un peu farfelu qui tente d’ajouter quelques influences amérindiennes aux rythmes afro-américains qui sont le corps traditionnel du jazz. Mais il a, peu à peu, voulu revenir aux techniques d’écriture classiques : le contrepoint, l’harmonie et la sévérité des règles traditionnelles. Il s’est ingénié à les respecter plus scrupuleusement même que les grands compositeurs classiques. Techniquement, Moondog est ainsi plus proche de Palestrina et de Monteverdi que de Bach…
Il a à la fin de sa vie, composé des pièces pour orgue qui ne ressemblent en rien au répertoire habituel pour cet instrument et qui nous rapprochent du monde de la musique répétitive américaine et de la musique du moyen-âge.

Restons en contact

Inscrivez-vous à la lettre d’information

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.