Premières plantations

Venez planter choux et poireaux le matin du 16 octobre (10h) avec l’association Impulsion Fertile.
Devant l’immeuble aquitaine rue Jean Bart.

Début octobre

Des chevaux de traits qui tirent une herse en bas d’une barre HLM de Nétreville, avouons que la scène est originale voire pittoresque ! : “Ils s’appellent Nina et Farçeur” explique Louise Drieux aux enfants du quartier, un peu éberlués mais ravis de pouvoir approcher des chevaux qui dégagent une impression de puissance et de docilité en même temps.

 

En  ce début d’automne, Louise Drieux  – créatrice avec l’aide de La pépite d’EPN de la société Sabots sur Terre – est missionnée par Évreux Portes de Normandie pour déchaumer – en mode 100% nature – une parcelle de pelouse située au pied de l’immeuble Aquitaine, rue Jean-Bart, au cœur de ce quartier classé Politique de la Ville : “Un potager partagé doit naître sur cette parcelle de 600 m2” , explique Benoit Havage, chargé de développement économie rurale et agricole à l’agglomération d’Évreux Portes de Normandie.

légumes du potager participatif

 

Ce chantier est le résultat d’un appel à projet baptisé “Quartiers fertiles” lancé par l’Agence nationale de renouvellement urbain (ANRU) auquel l’agglomération d’Évreux a répondu avec succès.
La création d’une première parcelle potagère – d’autres suivront dans le cadre de l’opération Jardins de la Solidarité – s’inscrit dans un quartier en pleine mutation avec le renouvellement urbain amorcé il y a plus de deux ans : réaménagements complet de la place commerciale des Peupliers, déconstruction des immeubles Lopofa, construction d’une résidence senior, d’une mairie annexe et une médiathèque annexe, construction du groupe scolaire Simone Veil… : “Ces potagers seront ce que les habitants et les acteurs du quartier voudront en faire” insiste Benoit Havage. Comme pour chaque étape du renouvellement urbain, la population y est associée : “Trois maraîchers de l’association ébroïcienne Impulsion fertile vont démarrer le potager et l’animer mais l’idée c’est que la population prennent ensuite la main sur cette parcelle cultivée et les futurs aménagements imaginés lors de la prochaine concertation avec les habitants…”.
Les potagers seront le support d’animations consacrées à l’alimentation et à la cuisine par exemple…

 

Restons en contact

Inscrivez-vous à la lettre d’information

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.