Maud Pinchon obtient l'or

Et de trois ! Maud Pinchon, licenciée à l’Evreux EC Tennis de table, a décroché ce matin sa troisième médaille aux championnats du monde en sport adapté à Brisbane, en Australie. Avec l’argent en individuel et l’or par équipe et en

double mixte, la pongiste a réalisé un parcours exceptionnel dans la compétition, dans la catégorie II3 (personnes autistes non déficientes intellectuelles). A 13 ans, Maud Pinchon, qui était la plus jeune athlète engagée au sein de la délégation française, va rentrer dans quelques jours à Sacquenville avec des souvenirs inoubliables. « Elle a très, très bien vécu cette compétition, confie son père Frédéric Pinchon. Elle nous disait hier qu’elle avait trouvé une nouvelle famille avec l’équipe de France et son sourire sur les vidéos et les photos en dit long sur son bonheur ».  Un bonheur partagé par tous les licenciés de l’Evreux EC Tennis de table qui ont suivi avec enthousiasme  le parcours de leur jeune camarade, promise à un joli avenir dans l’univers des pongistes. Et cela seulement trois ans après ses débuts dans la discipline !


 

Championnats du monde en sport adapté

Ils sont nombreux à Évreux, et plus particulièrement à l’EEC Tennis de table, à vibrer depuis les débuts des championnats du monde en sport adapté qui se déroulent actuellement en Australie, à Brisbane. Et pour cause. Maud Pinchon, licenciée depuis seulement trois ans, porte haut, très haut les couleurs de son club ébroicien. À seulement 13 ans, la jeune habitante de Sacquenville a décroché il y a quelques heures la médaille d’or par équipe avec son camarade Pierre Delhom, dans la catégorie ii3 (personnes autistes non déficientes intellectuelles). Une récompense exceptionnelle pour la sportive, mise à l’honneur et à la Une du dernier Mag Évreux Portes de Normandie (numéro 12/ oct. Nov. Déc 2019). Juste avant de partir en stage de préparation avec l’équipe de France, fin août, Maud nous confiait alors : “ ce qui m’importe avant tout, c’est de donner le meilleur de moi-même”. Mission accomplie pour la jeune pongiste, qui va désormais s’aligner en individuel dans la compétition, avec qui sait, peut être une nouvelle médaille à la clé…


Nous lui avions consacré un article dans le magazine d’octobre 2019

Maud Pinchon, l’étoffe d’une championne

Elle n’a que 13 ans mais elle a déjà tout d’une grande. Dans quelques jours, la Sacquenvillaise Maud Pinchon va s’envoler, direction l’Australie, afin de participer aux championnats du Monde en sport adapté, dans sa discipline de prédilection : le tennis de table.

Elle n’imaginait pas, en se rendant au Forum des associations à Évreux il y a trois ans, que sa rencontre avec l’EEC Tennis de Table allait bouleverser sa vie. Depuis, l’ascension sportive de Maud Pinchon a été fulgurante : à 13 ans, la jeune habitante de Sacquenville collectionne les succès dans la discipline qu’elle a choisi un peu par hasard : « elle cherchait un sport et surtout un club qui s’adapte à son handicap puisque Maud est atteinte du syndrome d’Asperger, un léger trouble autistique sans déficience intellectuelle avec un quotient intellectuel normal supérieur. L’EEC lui a ouvert ses portes et lui permet aujourd’hui de vivre une belle aventure », expliquent ses parents. Championne de France dans la catégorie des moins de 14 ans, Maud a été repérée par le Pôle Espoir et a intégré les rangs de l’équipe de France.  Pas de quoi, cependant, lui faire prendre la grosse tête. Coachée par ses parents et sa sœur aînée, la jeune sportive aborde chaque match avec une motivation et un plaisir à toute épreuve. « Je m’entraîne au club trois fois par semaine, en soirée mais aussi le samedi matin », souligne la jeune fille, toujours prête à s’engager en individuel mais aussi en double mixte. Au fil des compétitions, Maud a acquis la confiance nécessaire pour remporter les points décisifs. Fin août, elle a rejoint l’équipe de France à Vichy pour rencontrer le staff et tous les compétiteurs qui s’envoleront comme elle pour l’Australie du 3 au 23 octobre, pour les Global Games. Un rendez-vous capital à Brisbane, qui réunira plus de 80 pays et un millier de sportifs ayant une déficience intellectuelle, psychique ou mentale, dans neuf disciplines en compétition.
«  Ce qui m’importe avant tout, c’est de donner le meilleur de moi-même. On ne perd jamais mais on apprend », souligne avec philosophie Maud, qui pourra compter sur le soutien indéfectible de sa famille et de l’EEC Tennis de table. Le club qui lui a donné sa chance, en faisant fi de sa différence. Pour suivre le parcours de Maud Pinchon au cours des Global Games 2019, consulter les pages Facebook : Évreux EC Tennis de table ; Equipe de France Tennis de Table Sport Adapté.

Restons en contact

Inscrivez-vous à la lettre d’information pour resté informé(e) de notre actualité

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.