Julie Michalowicz tenant son livre "Promesse"

Professeur de français au lycée Modeste-Leroy d’Évreux, Julie Michalowicz signe un premier roman historique captivant et brillant, retraçant le destin croisé de quatre femmes en quête de liberté.

Avec « Les promesses », Julie Michalowicz nous embarque dans un voyage dans le temps. De 1546 à 2018, nous suivons les vies de Iris, Isaure, Irène et Inès. Quatre siècles, quatre femmes mais un seul et même combat, celui d’être libre.

« Ce n’est pas un roman féministe. C’est un ouvrage humaniste qui évoque la place des femmes dans la société. Elles sont en quête d’identité et se construisent tout au long du récit. J’aborde également d’autres aspects comme celui de la résilience. »

Ce roman fleuve, la jeune auteure a choisi de le publier en autoédition. « J’assume pleinement ce livre. C’est un condensé de mon cheminement personnel, je ne voulais donc pas faire de concessions. » Côté influences littéraires, Julie cite volontiers Virginia Woolf et Nancy Houston.

« J’ai toujours lu. C’est pour moi un moyen d’évasion. Très jeune, j’écrivais déjà de courtes histoires. J’ai d’ailleurs participé à un concours de nouvelles à l’école élémentaire. Plus tard, j’ai lu également beaucoup d’ouvrages du 18ème siècle. Cela se ressent peut-être dans mes tournures de phrases. L’écriture est comme une bulle de liberté. »

Dans son récit, la romancière n’hésite pas aussi à effectuer quelques clins d’œil, notamment à Margaret Atwood (La servante écarlate) et Pierre Choderlos de Laclos (Les liaisons dangereuses).

L’écrivaine travaille déjà sur deux nouveaux projets, une comédie grinçante et un roman plus sombre.

« Ce seront des histoires contemporaines, toujours consacrées à la condition humaine, à la vulnérabilité de chacun et à la manière de faire face aux difficultés du quotidien. »

Restons en contact

Inscrivez-vous à la lettre d’information

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.