L’eau, élément essentiel à la vie

Du 13 au 26 mai, le Tangram organise la 3e édition du festival Les Anthroposcènes sur le thème de l’eau.

Au service de la vie et au cœur de tout, l’eau est un marqueur révélateur du changement climatique et de la pollution de la planète. Sa gestion est le reflet des problématiques multiples et contradictoires de nos sociétés et de leur relation à la nature.

Pour l’occasion, le Kubb, le Théâtre Legendre, Le Cadran, le Jardin botanique et le Ciné Pathé accueilleront spectacles, films, concert et ateliers pour aborder le thème de l’eau et mieux comprendre notre rapport à cet élément essentiel à la vie.

Artistes, scientifiques, chercheurs et représentants des peuples autochtones exploreront les solutions à mettre en œuvre pour préserver la ressource en eau. Parmi les nombreux invités du Festival, figure Jorge Quilaqueo, représentant du peuple autochtone mapuche du Chili. Les peuples autochtones ne représentent que 5 % de la population mondiale, mais ils habitent des territoires où se concentrent 80% de la biodiversité de la planète. Ces populations se considèrent le plus souvent comme les gardiens de la « Terre Mère » et jouent un rôle essentiel dans la préservation de la biodiversité et des écosystèmes. Chaman Machi, Jorge Quilaqueo pense que l’union entre les mondes occidentaux et autochtones est nécessaire afin d’affronter les défis qui se posent aujourd’hui,pour nos sociétés et notre planète. Il célèbrera une cérémonie de l’eau le vendredi 24 mai, à 18h30, place Sepmanville, à Évreux.

Ce festival est une belle manière de découvrir les pistes permettant de préserver la ressource du plus grand trésor du monde.

Infos pratiques : 

 

Restons en contact

Inscrivez-vous à la lettre d’information

Vous avez une question ? Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter.